121112_berthoud

L'idée m'est venue au lendemain d'une soirée "fondue".

Si le gruyère râpé restant peut facilement s'utiliser dans les jours qui suivent, que faire du pain coupé qui reste ?

Car chacun sait qu'on ne jette pas le pain

Avant, on le donnait à notre voisin pour ses poules. Mais, depuis un an, il n'y a plus de poules.

On peut certes le congeler pour la fondue suivante.

Cette fois-ci, j'ai placé le pain restant dans un plat à gratin, arrosé de vin blanc – pas trop, pour ne pas faire de la patioque.

J'ai mis de l'ail – c'est "selon".

Puis le gruyère restant de la veille.

Au four pendant un bon quart d'heure, en faisant gratiner à la fin.

Avec une salade verte, j'ai trouvé que c'était une bonne utilisation des restes.

Des restes ?

On peut aussi le faire comme plat rapide pour accompagner une salade.

Des tranches de pain, sec de préférence, que l'on grillera pour pouvoir facilement frotter de l'ail dessus.

Le fromage sera des tranches de tom(m)e, d'abondance, de gruyère – ou du fromage qu'on veut, d'ailleurs.

Et du vin blanc sec.

 

(Je mettrai une photo la prochaine fois que j'en fais. Pour l'heure une photo de berthoud que j'ai "emprunté" sur ce blog. Pourquoi une photo de berthoud ? Parce que ça ressemble quand même un peu !)