051515_navets (1)

Gamin, je n'aimais pas les navets. Amers. Au mieux, insipides. Plus tard, le navet n'a jamais été pour moi un choix naturel en réponse à la question : "Qu'est-ce qu'on mange à midi ?"

Un jour, au supermarché, j'ai trouvé de petits navets bio. Je les ai fait cuire à la vapeur. Et j'en ai goûté un, comme ça, sans aucun assasionnement. Doux, sans aucune amertume. Depuis je cherche les jeunes navets bio.

Le producteur près de chez nous propose ces temps-ci des navets jeunes et assez gros. Succulents ! Cuits à la vapeur, puis au four avec un peu de crème et de gruyère.

D'aucuns prétendent encore que le bio c'est une mode, une manie de bobos. Oublions un instant l'aspect santé - après tout, chacun est libre de ses choix, chacun peut fumer malgré la mention 'fumer tue' sur le paquet. Le navet bio n'a absolument rien à voir avec le navet de l'agriculture chimique. Il faudrait être de très très mauvaise foi pour ne pas goûter la différence. Cela est vrai aussi pour les courgettes. Il est impératif d'enlever la peau si elles ne sont pas bio. Au niveau goût la différence est évidente.