220px-Gratin_courge_butternut_1[1]

Cette semaine, gratin. Comme je n'aurai pas le temps de faire à manger demain, j'ai préparé ce matin. Deux plats de gratin de cardons – un pour demain midi et un au congélateur, pour plus tard. La Maîtresse de Frimousse a acheté deux choux fleurs. Ils seront transformés en gratin en milieu de semaine. Des voisins nous ont donné une grosse courge, qui deviendra gratin pour une moitié et flan (sucré) pour l'autre, le week-end prochain.

Nous sommes très "gratins". Alors je ne résiste pas au plaisir de vous conter une petite histoire, tout à fait véridique.

Il y a environ vingt ans, j'ai participé à une rencontre entre de jeunes français et de jeunes italiens d'environ 17 ans. La conversation a glissé sur la nourriture. "Que mangez-vous," demandèrent les Italiens aux Français ?

Réponses : pizza, hamburgers, kebabs, couscous, steaks-frites, spaghetti bolognaises…

Étonnement des Italiens ! Et eux, que répondirent-ils ? Gratin ("Gratinatura")! Gratin de tous les légumes ou presque, gratin de pâtes aussi. Je dois préciser qu'ils étaient piémontais car en Italie comme en France les habitudes alimentaires varient beaucoup selon les régions (cf. les cardons).