080117_cul_polet (1)

Depuis deux ans – peut-être même trois, je ne m'en souviens pas – pas de prunes. On craignait que cette année ce soit pareil – beaucoup de vent, du froid, de la pluie, quand il y avait les fleurs. Mais, agréable surprise, il y en a des tonnes !

Alors, tartes, confiture, compote, surgélation pour les tartes…

Les cul-polèt sont relativement petites, elles ne sont jamais véreuses, leur noyau se détache parfaitement.

Cul-polèt ? Pour ceux qui ne l'auraient pas encore lu ici ou sur le Blog de Frimousse, c'est les culs de poulet, à cause de la forme de ces petites prunes. C'est les prunes indigènes d'ici. Ça pousse partout. Ça ne se greffe pas.

 

080117_cul_polet (2)