yuka

La capacité des consommateurs à changer le monde est plus forte qu'on ne le croit. Dans le domaine agroalimentaire, la croissance de la demande de bio est telle que notre pays importe aujourd'hui de nombreux produits qui pourraient parfaitement être cultivés en France. Associé au potentiel de la révolution numérique, le pouvoir des consommateurs s'attaque aussi à la composition des aliments transformés.

C'est ainsi qu'une application gratuite comme Yuka permet, en scannant les codes-barres, de savoir précisément ce qu'il y a dans les différents produits, à commencer  par les additifs en tout genre. Cette application s'appuie notamment  sur Open Food Facts, une base de données ouverte développée sur un mode participatif à la manière de Wikipédia.

Alors que les normes d'étiquetage légales demeurent insuffisantes, du fait de la résistance de l'industrie, de tels outils pourraient conduire, si leur usage s'étend, à contraindre les producteurs à modifier la composition de leurs produits pour ne pas perdre de parts de marché.

Philippe Frémeaux, Alternatives économiques, octobre 2018