Manger

09 février 2018

Betteraves

020918_f (2)

La salade de batteraves/carottes (*) rouges coupée en cubes des cantines... bon, ça va une fois ou deux ! Mais au lieu de les faire cuire, je les râpe, et les assaisonne (**) comme des carottes. Nettement mieux !

Elles existent, chez notre producteur, en rouge, en jaune, en blanc - je parle de l'intérieur, pas de l'aspect extérieur.

 

  • (*) La Maîtresse de Frimousse dit "betteravec", moi, "carottes"...
  • (**) L'assaisonnement, c'est le job de la Maîtresse de Frimousse, pour être juste.

 

Il n'y a pas que les humains qui mangent. Depuis qu'il n'y a plus de chats, je donne à manger aux oiseaux. Toutes les sortes de mésanges, des moineaux, un ou deux merles, depuis quelques jours des sittelles, et depuis hier un cousin des picverts.

020918_f (3)

 

020918_f (1)

 

 

 

Posté par bouffons à 10:03 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

04 février 2018

Dimanche soir

020418_chicory (2)

Plutôt que de faire la même réponse à J.M. et Nounou, j'ai décidé d'écrire ceci :

Ce soir, salade de ramponnet, mâche ou doucette. Avec une tranche de saumon bio et d'Irlande. La Maîtresse de Frimousse aura un reste de crumble - et un reste identique sera pour elle demain à midi.

Je fais cuire des endives, bio, de mon producteur. Pas du tout amères. Ce sera le plat de demain, en gratin, avec du jambon.

020418_chicory (1)

 

 

 

Posté par bouffons à 18:08 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Dimanche midi

020418_midi (1)

Délicieux poireaux, bien tendres, même le "vert", de chez le producteur bio.

Vinaigrette à l'échalotte de la Maîtresse de Frimousse.

Puis... crumble aux poires.

020418_midi (2)

 

Avant cuisson

 

Posté par bouffons à 15:11 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,
30 janvier 2018

Ce mardi midi...

013018_riz

Ce midi, risotto.

Enfin… risotto à ma façon ! Et ma "façon" est changeante.

Il paraît que la différence entre le riz pilaf et le risotto c'est que dans le risotto on ajoute le liquide en 6 ou 7 fois. Alors, selon les jours, mon riz est semi-pilaf ou ¾ risotto…

Il y a une grande différence entre le vrai risotto et mon risotto c'est le riz. J'utilise toujours du riz complet, long ou rond, c'est "selon".

Aujourd'hui j'ai mis des champignons et des carottes.

Ci-dessous vrai risotto aux champignons, d'après Wikipedia.

Steinpilzrisotto[1]

 

 

Posté par bouffons à 10:49 - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , ,
24 janvier 2018

Gâteau épinards saumon

012418_gateau (1)

Au début du mois de novembre je vous ai parlé du dernier livre de Marie Chioca La cuisine bio au quotidien – éditions Terre vivante.

(Mon article : http://bouffons.canalblog.com/archives/2017/11/07/35844553.html)

Je ne peux pas recopier ici toutes les recettes car c'est interdit et ce ne serait pas juste envers l'auteure. (Vous pouvez l'acheter chez votre libraire, ou directement chez Terre Vivante, ou en ligne).


Je viens de faire une nouvelle version du gâteau de légumes. Avec des épinards et du saumon.

Il y a quelques jours j'avais acheté chez Biocoop un petit bocal d'épinards en branches au naturel – 255 g égouttés - au cas où je ne trouverais pas d'épinards frais et que je n'aurais pas d'épinards surgelés au congélateur, ce qui était le cas. J'ai acheté aussi un petit pavé de saumon frais.

 

J'ai fait cuire doucement à la poêle le saumon avec un oignon émincé.

J'ai égoutté les épinards et les pressant pour éliminer le maximum d'eau.

Dans le bol du robot pétrisseur j'ai mis

  • un verre de farine T110,
  • une bonne cuillérée de bicarbonate – on peut mettre de la levure chimique
  • quatre œufs,
  • un verre de lait,
  • une assez grande quantité de gruyère fraîchement râpé – disons… deux grosses poignées.

Après quelques minutes de "pétrissage" j'ai ajouté les épinards, puis  le saumon. J'ai arrêté le robot avant que le saumon soit réduit en miettes !

J'ai mis la préparation dans un moule à manquer chemisé de papier cuisson.

Au four 180° pendant 30 bonnes minutes.

 

Nous en mangerons un morceau ce soir accompagné d'une salade. Marie Chioca suggère de manger "son" gâteau de légumes froid ou tiède. La Maîtresse de Frimousse préfère le passer un moment au four.

012418_gateau (2)

 

 

 

 

 

Posté par bouffons à 10:15 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

21 janvier 2018

Menu très spécial aujourd'hui

 

012018_monsieur_paul2

 

Évidement, c'est cher. Mais…

Comparons.

  • Les vêtements achetés un samedi, et qui seront portés combien de jours ?
  • Un forfait journée à Valtho
  • Une paire de chaussure de sport
  • Un mois de cigarettes, pour un fumeur moyen
  • ...

 

Le prix ?

Clic !

 

 

 

 

 

Posté par bouffons à 09:55 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,
17 janvier 2018

Ce mercredi midi

011718_ cardons

Lundi j'ai fait un gratin de cardons, avec deux bocaux. Avec un roux, cette fois-ci. J'en ai gardé la moitié pour ce midi.

011718_sn

 

 

 

Posté par bouffons à 10:11 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,
15 janvier 2018

Spécialités régionales

011318_menu_regional

Samedi je me suis décidé à aller faire un petit tour au-dessus de chez nous. Chacun verra que la Nature ici ce n'est pas la campagne napolitaine, le Mid-West américains, Carnabie Street ou la plaine du Pô.

Quoique... Si l'on se réfère aux spécialités locales proposées aux touristes...

011318_ruisseau

 

 

 

Posté par bouffons à 14:16 - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
13 janvier 2018

Kiwis

011318_kiwi_coupe

Originaire de Chine, c'est en Nouvelle-Zélande qu'il a reçu ce nom, par ressemblance avec l'oiseau néo-zélandais qui ne vole pas. En France on l'appelait, paraît-il, souris végétale. Appétissant ?

De notre Noël à Vienne (Isère), nous avons ramené 20 kg de kiwis. La sœur de ma belle-fille cultive des kiwis bio. L'an dernier une récolte de presque 50 tonnes. Mais cette année plus de dix fois moins : gel. Heureusement que nous en avions retenu 30 kg, dont 10 pour nos voisins les Maîtres de Plume.

Un goût incomparable avec ceux qu'on trouve en magasin, même bio. Ils n'ont pas eu le temps de sécher et sont donc très juteux.

011318_kiwis

 

 

 

Posté par bouffons à 11:01 - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags :
11 janvier 2018

"Par militantisme"

800px-Thierry_Marx

Voici un article que j'ai trouvé dans le "magazine" de janvier-février de Biocoop. Il s'agit d'un entretien avec le chef-cuisinier Thierry Marx.

Thierry Marx intervient dans l'émission de France 5 Les carnets de Julie.

Thierry Marx considère la cuisine comme « un lien naturel et social qui peut rassembler les hommes », ce qui se traduit dans plusieurs de ses actions15.

En particulier, depuis 2002, Thierry Marx intervient en milieu carcéral pour y transmettre son savoir-faire. Et depuis 2012, il permet aux détenus de Poissy qui le souhaitent de bénéficier d'une formation en bac professionnel Restauration.

 

 

Comment définissez-vous un produit de qualité ?

Pour moi, la qualité est une échelle de valeur qui se mesure sur le plan environnemental – cultiver des produits sans intrants chimiques de synthèse, sans pesticides ni OGM – et social – bien payer les agriculteurs, les fournisseurs, etc., afin qu’ils puissent vivre dignement et s’épanouir. Cette dernière condition ne figure pas dans le cahier des charges de l’agriculture biologique. En effet, s’il est courant de voir des produits certifiés bio, la vision sociale, bien souvent, n’y est pas. Il faut être capable d’aller plus loin, de vérifier sur place l’ensemble de la chaîne de production d’un produit pour juger de cette qualité-là. Être bio passe par les actes et implique de consommer de façon responsable. C’est-à-dire ne pas s’arrêter au produit et prendre en compte son cycle de vie : origine des matières premières, traçabilité, etc.

 

Comment se traduit cette exigence dans votre cuisine ?

Je consomme et cuisine des produits bio par militantisme. Certains ne sont cultivés que sur de petites parcelles en permaculture. La démarche, plus respectueuse de l’environnement, est moins prolifique qu’une culture conventionnelle. Alors, il n’est pas rare que je pré-réserve certains produits à un producteur afin d’être sûr de les retrouver dans ma cuisine. Une « contrainte » nécessaire qui m’oblige à réapprendre les bases de mon métier, à donner de la valeur aux produits simples. À privilégier des aliments de saison issus d’une agriculture locale, bio ou raisonnée.

 

Bien manger, ça signifie quoi ?

Manger mieux, c’est manger moins. Et différemment. C’est ce qui ressort des travaux sur le thème « Quelle sera la cuisine de 2050 ? », menés depuis 2012 par Raphaël Haumont, physico-chimiste, et moi-même, au sein du Centre français d’innovation culinaire à l’université Paris-Saclay. Mais ce changement de comportement ne pourra se faire sans une implication militante des consommateurs. Il se fera en « végétalisant » davantage la cuisine, pour avoir un impact environnemental moins lourd. Ce que je m’oblige à faire dans mes restaurants, en proposant 20 % de protéines animales et 80 % de produits végétaux. Et ce, depuis sept ans.

 

Article complet : cliquer !

 

011117_cj

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par bouffons à 08:50 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , ,