110717_a (2)

Il y a quelques jours, le 17 octobre exactement, j'ai "posté" un article à propos du nouveau livre de Marie Chioca La cuisine bio au quotidien. Et j'ai dit que j'essayerais ses recettes. Des recettes simples, pas des trucs qui demandent des heures de préparations, avec des vaisselles monstres.

Dans le chapitre des recettes d'automne figure la recette des châtaignes. Et comme des voisins, les Maîtres de Mimi, nous ont apporté un petit sac de châtaignes, c'était l'occasion. Car déguster des châtaignes croustillantes, non crammées et mouelleuses, je ne sais pas faire. Le résultat fut correct. À un bémol près. Marie Chioca insiste pour qu'on attende pas pour cuire les châtaignes, le plus tôt après la récolte est le mieux. Et nos châtaignes ont dû attendre dix jours dans la maison et avaient donc commencé à perdre un peu d'humidité... On fera gaffe la prochaine fois !

Il est une recette qu'elle classe parmi les recettes de printemps mais qui pourrait tout aussi bien se trouver parmi les recettes d'automne : escalopes végétariennes emmental-champignons.

Les habitués du blog se souviennent peut-être de "mes" steacks végétaux. Alors, escalopes, steacks, hamburgers (le mot à la mode), matefaims, laissons de côté le vocabulaire, c'est bien de la même chose que nous causons.

Ma recette :

  • Un demi-verre de flocons d'avoine (porridge ou oats)
  • Un quart de verre de farine
  • Une pincée de bicarbonate de soude
  • Un œuf ou du fromage râpé (on peut mettre les deux, bien sûr) pour le liant
  • Un peu d'huile d'olive (on ne mettra rien dans la poêle antiadhésive)
  • Mélanger
  • Ajouter du lait ou de l'eau afin d'obtenir une pâte à crêpe épaisse
  • Saler modérément – le bicarbonate "sale"
  • Faire cuire à la poêle 5 min de chaque côté
  • Servir chaud
  • Bien entendu, on peut ajouter les "restes" de légumes, des petits-pois, de l'oignon,  etc.

Marie Chioca commence par faire dorer un oignon. Puis elle ajoute beaucoup de champignon et un peu d'ail dans la poêle. Elle cuit jusqu'à ce que les champignons aient perdu leur eau. Puis dans le robot elle met des flocons d'avoine, des oeufs, du gruyère râpé, de l'huile d'olive puis ce qui est dans la poêle. Il ne faut pas réduire en purée !

Elle termine en écrivant ceci, ce qui me plaît beaucoup : "Et surtout n'hésitez pas à décliner cette bonne recette de base avec plein d'autres associations en fonction des saisons (poivron rouge/chèvre en été, poireaux/cantal en hiver, potiron/parmesan à l'automne, etc.)".

En automne, moi, je vois bien champignons/châtaignes. Ci-dessous photo de sa recette, ou plutôt des restes pour demain. Hier ça accompagnait un petit gratin de choux-fleurs, une petite pomme de terre chacun, une carotte, quelques rondelles de courgettes.

110717_a (1)